DHAP : Dispositif d’Hébergement et d’Accompagnement Personnalisé

En 2012 le complexe protection de l’enfance s’est enrichi du Dispositif
d’Hébergement et d’Accompagnement Personnalisé. Cet établissement
propose des réponses éducatives spécifiques et de proximité à des
adolescent(e)s ayant différentes problématiques.

Cet établissement est habilité à accueillir des jeunes dans les cadres de
la protection de l’enfance et de l’Ordonnance 45.

L’adolescent est orienté soit par le juge des enfants dans le cadre de la protection de l’enfance (Assistance éducative), soit par le juge des enfants sur le versant pénal (Ordonnance 45).

Les modalités d’admission suivent une procédure établie.

En amont de l’accueil, le D.H.A.P. est sollicité par le mandant ou le partenaire à l’origine de la demande. Ce temps permet d’anticiper le placement dans l’intérêt du jeune accueilli et de l’organiser.

Puis une rencontre est effectuée en présence du Chef de service et de l’équipe
afin de présenter le dispositif et ses spécificités et de partager un premier temps avec le mineur et sa famille lorsqu’elle est présente.

3 types d’accueil sont possibles :

  • Le placement sur le collectif du D.H.A.P. : Chaque adolescent (garçons uniquement) dispose d’une chambre individuelle sur ce petit collectif reprenant l’organisation d’une maison familiale. L’accueil peut être permanent ou séquentiel ou temporaire.
  • Le placement à domicile : Lorsque le contexte le permet, ce type de placement permet d’accompagner l’adolescent ou l’adolescente au sein de son univers familial.
    Les éducateurs interviennent à domicile, auprès des personnes ressources de l’adolescent et des acteurs de son quotidien.
  • Le placement en appartement : Dans certaines situations le ou la jeune ne peut rester en famille mais dispose d’un projet d’autonomie. Le dispositif permet donc ce type de prise en charge qui va du logement autonome, à l’appartement D.H.A.P. en passant par l’accueil en Foyer de jeunes travailleurs.

Ce dispositif propose un accompagnement « dans » et « hors les murs » de la structure, au travers d’un placement qualifié de diffus.
Notre mission principale reste la protection des jeunes accueillis pour répondre à des situations complexes d’un public en difficultés. Il s’agit d’aider le ou la jeune à trouver sa place dans la société, d’éviter l’errance morale et physique, d’offrir un cadre rassurant nécessaire à son épanouissement.

Le D.H.A.P. trouve sa place dans une organisation territoriale. Il offre des
possibilités d’accompagnements multiformes et personnalisés qui répondent aux besoins de ce territoire en matière de protection de l’enfance notamment.

Un important réseau de partenaires caractérise cet établissement.
Pour autant, le D.H.A.P. ne se substitue pas à d’autres missions accomplies par le service public ou associatif (accès au logement commun, aides sociales,
scolarité…). Dans l’intérêt de l’adolescent, les partenaires sociaux peuvent se
rencontrer pour échanger et établir des projets cohérents en lien avec les
personnes qu’ils accompagnent dans le respect de la confidentialité.

Le D.H.A.P. a une capacité d’accueil de 10 adolescents :

  • 3 chambres sur le collectif, (garçons)
  • 7 places en placement à domicile et/ou en appartement. (garçons et filles)
Admission

L’adolescent est orienté soit par le juge des enfants dans le cadre de la protection de l’enfance (Assistance éducative), soit par le juge des enfants sur le versant pénal (Ordonnance 45).

Les modalités d’admission suivent une procédure établie.

En amont de l’accueil, le D.H.A.P. est sollicité par le mandant ou le partenaire à l’origine de la demande. Ce temps permet d’anticiper le placement dans l’intérêt du jeune accueilli et de l’organiser.

Puis une rencontre est effectuée en présence du Chef de service et de l’équipe
afin de présenter le dispositif et ses spécificités et de partager un premier temps avec le mineur et sa famille lorsqu’elle est présente.

Mesures

3 types d’accueil sont possibles :

  • Le placement sur le collectif du D.H.A.P. : Chaque adolescent (garçons uniquement) dispose d’une chambre individuelle sur ce petit collectif reprenant l’organisation d’une maison familiale. L’accueil peut être permanent ou séquentiel ou temporaire.
  • Le placement à domicile : Lorsque le contexte le permet, ce type de placement permet d’accompagner l’adolescent ou l’adolescente au sein de son univers familial.
    Les éducateurs interviennent à domicile, auprès des personnes ressources de l’adolescent et des acteurs de son quotidien.
  • Le placement en appartement : Dans certaines situations le ou la jeune ne peut rester en famille mais dispose d’un projet d’autonomie. Le dispositif permet donc ce type de prise en charge qui va du logement autonome, à l’appartement D.H.A.P. en passant par l’accueil en Foyer de jeunes travailleurs.
Principes du soutien

Ce dispositif propose un accompagnement « dans » et « hors les murs » de la structure, au travers d’un placement qualifié de diffus.
Notre mission principale reste la protection des jeunes accueillis pour répondre à des situations complexes d’un public en difficultés. Il s’agit d’aider le ou la jeune à trouver sa place dans la société, d’éviter l’errance morale et physique, d’offrir un cadre rassurant nécessaire à son épanouissement.

Fonctionnement

Le D.H.A.P. trouve sa place dans une organisation territoriale. Il offre des
possibilités d’accompagnements multiformes et personnalisés qui répondent aux besoins de ce territoire en matière de protection de l’enfance notamment.

Un important réseau de partenaires caractérise cet établissement.
Pour autant, le D.H.A.P. ne se substitue pas à d’autres missions accomplies par le service public ou associatif (accès au logement commun, aides sociales,
scolarité…). Dans l’intérêt de l’adolescent, les partenaires sociaux peuvent se
rencontrer pour échanger et établir des projets cohérents en lien avec les
personnes qu’ils accompagnent dans le respect de la confidentialité.

Hébergement

Le D.H.A.P. a une capacité d’accueil de 10 adolescents :

  • 3 chambres sur le collectif, (garçons)
  • 7 places en placement à domicile et/ou en appartement. (garçons et filles)

Projet personnel individualisé

Le projet de l’adolescent :

  • Le Juge des enfants définit ses attentes en termes de prise en charge et d’accompagnement au sein de son jugement en assistance éducative,
  • La Protection Judiciaire de la Jeunesse nous présente le mandat du juge des enfants au pénal et le projet du jeune qui en découle.

Le D.H.AP. élabore un Document Individuel de Prise en Charge avec la famille et le mineur lors de l’admission. Après 4/5 mois d’accueil, le projet personnalisé est co-instruit avec l’équipe, le jeune et sa famille.

Nos équipes

Direction 

  • 1 directeur de complexe
  • 1 chef de service

Service administratif 

  • 1 secrétaire de direction
  • 1 comptable

1 prestataire de service assure un temps de ménage.

Equipe éducatrice

  • 6 éducateurs spécialisés assurant une prise en charge continue
  • 1 psychologue

Coordonnées

Directeur de complexe :
Joël KAJIS
Chef de Service Éducatif :
Jean-Philippe ROUMANIOL
35, cité Clairvivre – 15000 AURILLAC
04.71.64.21.98

Horaire d’ouverture

Ouvert 24h/24h – 365 jours/an

Public concerné

Le D.H.A.P. possède un agrément pour prendre en charge 10 jeunes âgés de 15
à 18 ans dans le cadre d’un placement, que ce soit au civil ou au pénal.