SEAP : Service Éducatif d’Accompagnement Personnalisé

Créé en 1983, le S.E.A.P. intègre en 2014 le Pôle de Protection de l’Enfance constitué du centre d’Action Educative en Milieu Ouvert, d’une Equipe Mobile Sociale et d’un Dispositif d’Hébergement et d’Accompagnement Personnalisé.

Le S.E.A.P. hébergé à Aurillac a compétence sur tout le département pour exercer ses missions tant dans le cadre de la protection de l’enfance que de la protection judiciaire de la jeunesse pour tout jeune (garçons et filles âgés de 15 à 21 ans).

L’adolescent ou le jeune adulte est orienté soit par le juge des enfants dans le cadre de la protection de l’enfance (Assistance éducative), soit par le juge des enfants sur le versant pénal (Ordonnance 45), soit par l’aide sociale à l’enfance dans le cadre d’une Aide Educative à Domicile/Contrat Jeune Majeur.

Dès cette orientation, le jeune est accueilli avec sa famille en présence du Chef de service, de l’équipe éducative et du psychologue. Il s’agit de présenter le service et son fonctionnement tout en recueillant la parole du jeune et de sa famille.

Chaque jeune est ensuite rencontré par le psychologue lors d’un entretien afin de connaître le besoin ou non d’un accompagnement ou d’une orientation.

Un référent éducatif est désigné et des visites à domicile s’organisent. Dès lors l’accompagnement peut se déployer. Il est possible de proposer au jeune, dans le cadre de son projet, un appartement du service ou personnel. Nous l’accompagnons alors dans cette démarche au quotidien.

4 types de mesures sont possibles :

  • Assistance Éducative en Milieu Ouvert Renforcée: est une mesure judiciaire mis en œuvre par le service pour répondre à des situations complexes. L’accompagnement est très soutenu et construit avec le jeune en partant de là où il vit; la famille sera mobilisée. L’éducateur le rencontre au minimum une à deux fois par semaine.
  • Aide Éducative à Domicile Renforcée : est une mesure administrative mobilisant de façon soutenue le service. L’accompagnement proposé se construit avec l’adhésion du jeune et de sa famille.
  • Contrat Jeune Majeur : est une mesure administrative dont le jeune peut bénéficier jusqu’à ses 21 ans maximum. Cet accompagnement ne peut se réaliser qu’à partir d’un projet clairement identifié dont le jeune adulte est acteur.
  • Ordonnance 45 : cette réponse éducative à disposition des magistrats ramène au cadre pénal et constitue une obligation pour le jeune. L’organisation vers le service est effectuée par la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Nous recherchons, comme pour les autres mesures,  l’adhésion du jeune mais, en cas de besoin, un rappel des obligations sera rappelé.

La mission principale se décline en 3 missions spécifiques :

  • Accompagner et soutenir le jeune en difficulté en prenant en compte sa problématique et sa situation. Cet accompagnement va lui proposer des repères et va déterminer avec lui une démarche d’insertion.
  • Aider le jeune à la réalisation de son projet : le souhait de s’insérer autant,socialement que professionnellement est l’axe central de la démarche. À partir de là, les professionnels activent leur important réseau de partenaires de l’insertion et du logement.
  • Répondre à des situations de rupture familiale sociale, scolaire par un accompagnement extrêmement individualisé.

Le S.E.A.P. trouve sa place dans une organisation territoriale. Il offre les possibilités d’accompagnement qui répondent aux besoins de ce territoire.

Un important réseau le caractérise. Pour autant, le service ne se substitue à d’autres missions accomplies par le service public ou associatif (accès au logement, aides sociales, recherche d’emploi…). Dans l’intérêt de l’adolescent(e)(e) et du jeune adulte, les partenaires sociaux peuvent se rencontrer pour échanger et établir des projets cohérents en lien avec les personnes qu’ils accompagnent dans le respect de la confidentialité.

Nous proposons, dans le cadre de nos missions, un hébergement en appartement autonome si le projet du jeune va dans ce sens.

Admission

L’adolescent ou le jeune adulte est orienté soit par le juge des enfants dans le cadre de la protection de l’enfance (Assistance éducative), soit par le juge des enfants sur le versant pénal (Ordonnance 45), soit par l’aide sociale à l’enfance dans le cadre d’une Aide Educative à Domicile/Contrat Jeune Majeur.

Dès cette orientation, le jeune est accueilli avec sa famille en présence du Chef de service, de l’équipe éducative et du psychologue. Il s’agit de présenter le service et son fonctionnement tout en recueillant la parole du jeune et de sa famille.

Chaque jeune est ensuite rencontré par le psychologue lors d’un entretien afin de connaître le besoin ou non d’un accompagnement ou d’une orientation.

Un référent éducatif est désigné et des visites à domicile s’organisent. Dès lors l’accompagnement peut se déployer. Il est possible de proposer au jeune, dans le cadre de son projet, un appartement du service ou personnel. Nous l’accompagnons alors dans cette démarche au quotidien.

Mesures

4 types de mesures sont possibles :

  • Assistance Éducative en Milieu Ouvert Renforcée: est une mesure judiciaire mis en œuvre par le service pour répondre à des situations complexes. L’accompagnement est très soutenu et construit avec le jeune en partant de là où il vit; la famille sera mobilisée. L’éducateur le rencontre au minimum une à deux fois par semaine.
  • Aide Éducative à Domicile Renforcée : est une mesure administrative mobilisant de façon soutenue le service. L’accompagnement proposé se construit avec l’adhésion du jeune et de sa famille.
  • Contrat Jeune Majeur : est une mesure administrative dont le jeune peut bénéficier jusqu’à ses 21 ans maximum. Cet accompagnement ne peut se réaliser qu’à partir d’un projet clairement identifié dont le jeune adulte est acteur.
  • Ordonnance 45 : cette réponse éducative à disposition des magistrats ramène au cadre pénal et constitue une obligation pour le jeune. L’organisation vers le service est effectuée par la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Nous recherchons, comme pour les autres mesures,  l’adhésion du jeune mais, en cas de besoin, un rappel des obligations sera rappelé.
Principes du soutien

La mission principale se décline en 3 missions spécifiques :

  • Accompagner et soutenir le jeune en difficulté en prenant en compte sa problématique et sa situation. Cet accompagnement va lui proposer des repères et va déterminer avec lui une démarche d’insertion.
  • Aider le jeune à la réalisation de son projet : le souhait de s’insérer autant,socialement que professionnellement est l’axe central de la démarche. À partir de là, les professionnels activent leur important réseau de partenaires de l’insertion et du logement.
  • Répondre à des situations de rupture familiale sociale, scolaire par un accompagnement extrêmement individualisé.
Fonctionnement

Le S.E.A.P. trouve sa place dans une organisation territoriale. Il offre les possibilités d’accompagnement qui répondent aux besoins de ce territoire.

Un important réseau le caractérise. Pour autant, le service ne se substitue à d’autres missions accomplies par le service public ou associatif (accès au logement, aides sociales, recherche d’emploi…). Dans l’intérêt de l’adolescent(e)(e) et du jeune adulte, les partenaires sociaux peuvent se rencontrer pour échanger et établir des projets cohérents en lien avec les personnes qu’ils accompagnent dans le respect de la confidentialité.

Hébergement

Nous proposons, dans le cadre de nos missions, un hébergement en appartement autonome si le projet du jeune va dans ce sens.

Projet personnel individualisé

Le projet de l’adolescent/jeune adulte :

  • L’Aide Sociale à l’Enfance associe notre service à l’élaboration avec la famille du projet pour l’adolescent (A.E.D.) ou du jeune adulte (C.J.M.),
  • Le Juge des enfants définit ses attentes en termes de prise en charge et d’accompagnement au sein de son jugement en assistance éducative, (A.E.M.O.)
  • La Protection Judiciaire de la Jeunesse. nous présente le mandat du juge des enfants au pénal et le projet du jeune qui en découle.

Le S.E.A.P. élabore un Document Individuel de Prise en Charge avec la famille, le ou la jeune qui est réactualisé 4 à 5 mois après le début de l’accompagnement.

Nos équipes

Direction 

  • 1 directeur de complexe
  • 1 chef de service

Equipes médicale et éducative

  • 3 éducateurs spécialisés
  • 1 psychologue

Un prestataire de service assure un temps de ménage.

Service administratif

  • 1 comptable
  • 1 secrétaire de direction

Un prestataire de service assure un temps de ménage.

Coordonnées

Directeur de complexe :
Joël KAJIS
Chef de Service Éducatif :
Jean-Philippe ROUMANIOL
26, rue Léon BLUM – 15000 AURILLAC
04.71.43.01.16
04.71.48.14.23

Horaire d’ouverture

De 8h à 12 h et de 13h30 à 18h30 du lundi au vendredi et de 8h à 12h le samedi

Public concerné

Le S.E.A.P. a pour mission générale d’aider des adolescent(e)s et jeunes adultes de 15 à 21 ans à trouver leur place dans la société, en leur donnant les moyens de s’y inscrire en tant que citoyen à part entière.