Centre A.E.M.O. (Action Educative en Milieu Ouvert)

Le Centre AEMO couvre l’ensemble du territoire cantalien et s’inscrit dans le champ de la Protection de l’Enfance.  Notre service a pour mission :

  • Veiller à l’intérêt de l’enfant et à son bon développement.
  • Accompagner les parents dans le développement de leurs compétences parentales.

Ces deux axes de travail sont étroitement liés voire imbriqués et représentent la feuille de route de l’intervention du service.

Notre service a pour but d’apporter une aide éducative aux enfants, dans leur milieu naturel et de soutenir les parents dans leur rôle en s’appuyant sur leurs compétences parentales. L’action du service s’exerce en complémentarité et en partenariat avec l’ensemble des autres acteurs du secteur social et médico-social.

L’habilitation pour les mineurs suivis dans le département est double : Aide sociale à l’Enfance et Justice.

  • Lorsque les parents rencontrent dans leur quotidien une ou plusieurs difficultés concernant l’exercice de leur autorité parentale risquant de compromettre le bon développement de leur(s) enfant(s), ils ont la possibilité de demander une Aide Educative à Domicile (A.E.D.) auprès du Président du Conseil Départemental.
  • Lorsqu’un jeune majeur (18 à 21 ans) se trouve en difficulté concernant son inscription sociale, son projet de vie, il peut également solliciter cette aide pour lui-même.
  • Sous ordonnance du juge pour enfants dans le cadre d’une mesure judiciaire lorsque « la santé, la sécurité ou la moralité d’un mineur sont en danger ou si les conditions de son éducation ou de son développement physique, affectif, intellectuel et social sont gravement compromise… ».

Mesure d’assistance éducative en milieu ouvert
La mesure AEMO, ordonnée par le juge des enfants quand il souhaite maintenir l’enfant dans son milieu familial, est ordonnée en application de l’art.375 et suivants du Code Civil : « Si la santé, la sécurité ou la moralité d’un mineur non émancipé sont en danger, ou si les conditions de son éducation ou de son développement physique, affectif, intellectuel et social sont gravement compromises, des mesures d’assistance éducative peuvent être ordonnées par justice (…) ».

Contrat d’aide éducative à domicile (art.222-1 et suivants du CASF)
Il consiste en l’intervention d’un service d’action éducative, qui est proposée à l’enfant et la famille, sur une libre adhésion, pour l’aider à surmonter ses difficultés en matière éducative.

Contrat jeune majeur (art.222-1 et suivants du CASF)
Il est signé entre un jeune majeur (18-21 ans) et l’Aide Sociale à l’Enfance suite à une demande écrite du jeune auprès des services du Conseil Départemental.

L’accompagnement consiste, sans exhaustivité, à :

  • Offrir au mineur les repères éducatifs dont il a besoin pour mener à bien son projet (en fonction de son âge).
  • Soutenir et accompagner l’enfant dans tous les aspects de sa vie en prenant en compte ses besoins fondamentaux
  • Prévenir la dégradation de la situation d’un mineur par un repérage et une action sur les facteurs de risque.
  • Adapter notre réponse aux besoins du public et prioritairement aux besoins de l’enfant
  • Accompagner, soutenir les parents dans l’exercice de leurs responsabilités : socialisation, repères éducatifs, liens affectifs…
  • Soutenir les parents en difficulté et leur permettre de réinvestir leurs fonctions
  • Permettre aux parents d’être pleinement acteurs de l’éducation de leur enfant par l’analyse, la compréhension de la situation et la prise de décision

Les 4 équipes (Aurillac A, Aurillac B, Saignes et Saint-Flour) se partagent le département géographiquement.
Le travail mené dans le cadre d’une mesure en milieu ouvert est pluridimensionnel. L’accompagnement éducatif revêt donc différentes formes d’intervention en fonction de l’âge de l’enfant (nourrisson, adolescents…) mais également de sa situation.

Pour se faire, chaque équipe intervient sur les mêmes axes de travail et selon les mêmes modalités tout en respectant les individualités et les particularités de chaque enfant et famille.

Différentes actions éducatives décrivant le cœur de nos métiers peuvent être distinguées :

  • Entretiens avec les enfants, les familles,et tout professionnel intervenant dans le quotidien de l’enfant (scolaire, médical, …);
  • Observations
  • Visites au domicile des familles ou à l’extérieur
  • Activités (culturelles, sportives, découvertes…) et séjours menés avec les enfants, outils de médiation
  • Accompagnements divers favorisant la participation des enfants et leurs familles dans leur environnement social ;
Admission
  • Lorsque les parents rencontrent dans leur quotidien une ou plusieurs difficultés concernant l’exercice de leur autorité parentale risquant de compromettre le bon développement de leur(s) enfant(s), ils ont la possibilité de demander une Aide Educative à Domicile (A.E.D.) auprès du Président du Conseil Départemental.
  • Lorsqu’un jeune majeur (18 à 21 ans) se trouve en difficulté concernant son inscription sociale, son projet de vie, il peut également solliciter cette aide pour lui-même.
  • Sous ordonnance du juge pour enfants dans le cadre d’une mesure judiciaire lorsque « la santé, la sécurité ou la moralité d’un mineur sont en danger ou si les conditions de son éducation ou de son développement physique, affectif, intellectuel et social sont gravement compromise… ».
Mesures

Mesure d’assistance éducative en milieu ouvert
La mesure AEMO, ordonnée par le juge des enfants quand il souhaite maintenir l’enfant dans son milieu familial, est ordonnée en application de l’art.375 et suivants du Code Civil : « Si la santé, la sécurité ou la moralité d’un mineur non émancipé sont en danger, ou si les conditions de son éducation ou de son développement physique, affectif, intellectuel et social sont gravement compromises, des mesures d’assistance éducative peuvent être ordonnées par justice (…) ».

Contrat d’aide éducative à domicile (art.222-1 et suivants du CASF)
Il consiste en l’intervention d’un service d’action éducative, qui est proposée à l’enfant et la famille, sur une libre adhésion, pour l’aider à surmonter ses difficultés en matière éducative.

Contrat jeune majeur (art.222-1 et suivants du CASF)
Il est signé entre un jeune majeur (18-21 ans) et l’Aide Sociale à l’Enfance suite à une demande écrite du jeune auprès des services du Conseil Départemental.

Principes du soutien

L’accompagnement consiste, sans exhaustivité, à :

  • Offrir au mineur les repères éducatifs dont il a besoin pour mener à bien son projet (en fonction de son âge).
  • Soutenir et accompagner l’enfant dans tous les aspects de sa vie en prenant en compte ses besoins fondamentaux
  • Prévenir la dégradation de la situation d’un mineur par un repérage et une action sur les facteurs de risque.
  • Adapter notre réponse aux besoins du public et prioritairement aux besoins de l’enfant
  • Accompagner, soutenir les parents dans l’exercice de leurs responsabilités : socialisation, repères éducatifs, liens affectifs…
  • Soutenir les parents en difficulté et leur permettre de réinvestir leurs fonctions
  • Permettre aux parents d’être pleinement acteurs de l’éducation de leur enfant par l’analyse, la compréhension de la situation et la prise de décision
Fonctionnement

Les 4 équipes (Aurillac A, Aurillac B, Saignes et Saint-Flour) se partagent le département géographiquement.
Le travail mené dans le cadre d’une mesure en milieu ouvert est pluridimensionnel. L’accompagnement éducatif revêt donc différentes formes d’intervention en fonction de l’âge de l’enfant (nourrisson, adolescents…) mais également de sa situation.

Pour se faire, chaque équipe intervient sur les mêmes axes de travail et selon les mêmes modalités tout en respectant les individualités et les particularités de chaque enfant et famille.

Différentes actions éducatives décrivant le cœur de nos métiers peuvent être distinguées :

  • Entretiens avec les enfants, les familles,et tout professionnel intervenant dans le quotidien de l’enfant (scolaire, médical, …);
  • Observations
  • Visites au domicile des familles ou à l’extérieur
  • Activités (culturelles, sportives, découvertes…) et séjours menés avec les enfants, outils de médiation
  • Accompagnements divers favorisant la participation des enfants et leurs familles dans leur environnement social ;

Projet personnel individualisé

Le projet personnalisé est construit pour chaque jeune accompagné à partir des éléments contractualisés en AED ou des attendus du jugement pour les AEMO. La prise en compte des attentes et besoins de l’enfant et de sa famille, ainsi que les contacts avec les partenaires permettent une bonne connaissance de la situation. Ainsi les objectifs et modalités d’actions sont affinés en équipe et permettent la co-instruction du projet personnel de chaque enfant. Ce projet peut être réévalué et réorienté au regard de l’évolution de la situation, des effets produits par l’intervention, de la participation du jeune et de ses parents.

Nos équipes

Direction 

  • 1 directeur
  • 2 cadres socio-éducatifs

Service administratif 

  • 1 assistante de direction
  • 1 comptable
  • 2 secrétaires à Aurillac
  • 1 secrétaire à Saignes
  • 1 secrétaire à Saint-Flour

Equipes éducatives Aurillac

  • 8 éducateurs (trices) spécialisés(es)
  • 1 assistante sociale

Equipes éducatives Saint-Flour

  • 5 éducateurs (trices) spécialisés(es)

Equipes éducatives Saignes

  • 2 éducateurs (trices) spécialisés(es)
  • 1 assistante sociale

Equipe psychologique

  • 1 psychologue – Saignes et Aurillac
  • 1 psychologue à Saint-Flour

Services généraux

  • 1 Agent de service à Aurillac
  • 1 Agent de service à Saignes

Coordonnées

Directeur de complexe :
Joël KAJIS
Chef de Service Éducatif :
Karine DJILALI
Chef de Service Éducatif :
Mélanie FEL
Aurillac

6, impasse du Pont Bourbon – 15000 AURILLAC

04.71.48.27.18
Saint-Flour

4, rue du Breuil – 15100 SAINT-FLOUR

04.71.60.36.84
Saignes

4, rue du Chateau – 15240 SAIGNES

04.71.40.52.46

Horaire d’ouverture

Accueil téléphonique et physique du lundi au vendredi : 8h30/12h – 13h30/18h
Les temps d’intervention des éducateurs sont, quant à eux, différents et s‘étendent souvent au-delà de ses horaires.

Public concerné

Le Centre A.E.M.O intervient auprès de mineurs de 0 à 18 ans dans leur milieu familial et leur environnement, dans un cadre législatif précis, par le biais d’une décision administrative ou judiciaire.
Il intervient aussi auprès de jeunes majeurs de 18 à 21 ans, demandeurs d’aide.