Projets d’aménagements : le chantier a commencé

 

L’Établissement et service d’aide par le travail (ESAT) d’Anjoigny qui accueille 70 salariés handicapés à Saint-Cernin, a lancé officiellement la construction de ses nouveaux lieux d’hébergement et la remise aux normes des espaces de travail.

Les premières pierres ont été symboliquement posées mercredi matin sur le terrain où se dresseront, d’ici deux ans et demi, quatre maisons accueillant chacune sept travailleurs de l’ESAT.

Des travailleurs mieux logés

Pour cet événement, le président de l’ADSEA (Association départementale de sauvegarde de l’enfant à l’adulte) du Cantal, Jean-Jacques Astings, a accueilli le préfet Serge Castel (« qui a salué une rénovation complète, ambitieuse et vertueuse »), le président du Conseil départemental et conseiller régional Bruno Faure ou encore Jean-Claude Mazza, directeur général adjoint du Crédit agricole Centre France, qui, via un don de 80.000 € a aidé à la finalisation du projet des quatre villas en finançant leur mezzanine.

Le coût prévisionnel du chantier est de 3,9 millions d’euros dont 2.450.000 € concernent les quatre villas (livrées en janvier 2023), la réhabilitation d’une cinquième villa (pour quatre résidents) et la réhabilitation du bâtiment médico-social pour créer un lieu d’accueil dédié aux travailleurs et retraités de l’ESAT dont le premier atelier a ouvert en 1975. En plus de l’aide du Crédit agricole, le Département est le plus gros financeur pour cette partie.

Lieux de travail réhabilités

« Le budget solidarité représente 98 millions d’euros pour le Conseil départemental dont 31 pour le handicap, a expliqué Bruno Faure. Et là, pour l’hébergement à l’ESAT, c’est 1,6 million d’euros qui ont été pris en charge. » Le CCAS de Saint-Cernin et de Saint-Chamant a cédé le terrain où seront construites les maisons pour un euro symbolique.

Seconde partie du chantier, la réhabilitation des bâtiments de l’ESAT coûte 1.450.000 €. « Ce projet a pour but d’améliorer le confort des travailleurs avec l’agrandissement du réfectoire, la révision de la toiture et de l’enveloppe thermique, la création ou l’aménagement de vestiaires pour l’espace cuisine, l’espace lingerie, et l’élevage de poules. »

La révision de la toiture, et l’amélioration de l’enveloppe thermique sont également prévues pour la sous-traitance et le bâtiment médico-social du pôle administratif.

« Ce chantier permettra une cohérence architecturale de l’ensemble », conclut le président de l’association qui a salué la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie pour le financement de ce projet à hauteur de 300.000 €, l’Agence régionale de Santé et la Région « pour son soutien de 250.000 €. »

Par ailleurs, la communauté de communes du Pays de Salers (dont le président, Pierre Mennesson, était présent) réfléchit à une subvention selon Jean-Jacques Astings. « Une subvention est également en cours d’examen par les services de l’État par rapport au Plan de relance », complète-t-il.

Enfin, le maire de Saint-Cernin, André Dujols, a rappelé que l’ESAT est « très important pour la commune car il fait vivre nos commerces, nos artisans. On croise souvent les résidents dans le bourg. Et en parallèle, la commune s’est engagée à créer huit logements pour des employés de l’ESAT en autonomie. »