Association Départementale de la Sauvegarde de l'Enfant à l'Adulte

Notre histoire

L’Association Départementale de Sauvegarde de l’Enfant à l’Adulte dite « A.D.S.E.A. du Cantal » a été créée à Aurillac et déclarée au titre de la Loi 1901, le 15 décembre 1948 (Journal Officiel du 06 janvier 1949), sous l’impulsion des personnalités et représentants d’organismes sociaux : juge des enfants, procureur de la république, directeur de la santé, inspecteur de l’académie, médecins, assistantes sociales préoccupés à l’époque par :

 

  • l’enfance en danger moral (ordonnance de février 1945 et l’article 375 et suivants du code civil),
  • la réinsertion des jeunes inadaptés qui vivent en marge de la société,
  • tous les problèmes posés par ces jeunes, mais surtout sur les formes de soutien à leur apporter,

 

A l’origine, l’objet et la mission première de l’association appelés « de sauvegarde », sont principalement « l’aide éducative » aux enfants et adolescents.

L’Association s’est développée par la suite en direction des adultes handicapés en réponse à des nouveaux besoins.

 

Le précédent projet associatif a été réalisé en 2004.

En 2011, un administrateur judiciaire a été nommé sur demande du préfet et sur décision de la présidente du Tribunal de Grande Instance d’Aurillac.

Ce dernier a souhaité que les salariés puissent travailler sur l’écriture d’un nouveau projet associatif. Le nouveau Conseil d’Administration, nommé en août 2012, a pu progressivement prendre sa place et s’approprier les textes fondateurs (projet associatif, statuts, règlement général de fonctionnement).

Ces textes fondateurs sont adoptés en 2013 par les instances statutaires.

Une commission mixte se met en place (administrateurs-salariés) pour assurer le suivi de ces textes.

 

Historique des Établissements et Services à ce jour

  1948 : Création le 15 décembre de l’Association Départementale de Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence du Cantal.

1950 : Création du service social pour travailler avec le Juge des Enfants.

1963 : Agrément le 4 mars du Service d’Action Educative en Milieu Ouvert à Aurillac.

1969 : Ouverture en avril de l’Institut de Rééducation « Le Parc » à Allanche.

1971 : Signature en novembre d’une convention de gestion avec le « comité de Croix Marine » de Mauriac pour l’I.M.E. «Les Escloses » situé à Crouzit-Haut.

Création en novembre du Centre Médico-Psycho-Pédagogique à Aurillac.

1972 : Acquisition de l’I.M.P. «Clairval » à Polminhac (actuellement I.T.E.P. « Cansel »).

Ouverture du Centre d’Accueil et de Réadaptation de Limagne à Aurillac (Foyer et Service de Suite)

1975 : Ouverture en octobre du Foyer d’accueil et d’hébergement pour adultes à Saint-Cernin (20 places).

1981 : Création de 15 places en section promotionnelle à Saint-Cernin.

1982 : L’établissement de Saint-Cernin devient C.A.T. avec hébergement.

1983 : Création du service de suite du Centre d’Accueil et de Réadaptation de Limagne.

1994 : Ouverture du SESSAD d’Aurinques. Ouverture du SESSAD de Mauriac.

1997 : Extension du Centre d’Aide par le Travail à Saint-Cernin.

2001 : Foyer Occupationnel et création de l’atelier protégé d’Anjoigny, rattaché au CAT.

2002 : Ouverture du Foyer d’Accueil Médicalisé et du Foyer Occupationnel « Bos Darnis » à Saint-Illide. Ouverture du SESSAD de Saint-Flour.

2008 : Création du dispositif de l’équipe mobile éducative à l’AEMO dans le cadre du décloisonnement du sanitaire et du social.

2011 : Fermeture du Foyer du Centre d’Accueil et de Réadaptation de Limagne et modification dénomination du Service de Suite en Service Educatif et d’Accompagnement Personnalisé (SEAP)

2012 : Création du Dispositif d’Hébergement et d’Accompagnement Personnalisé (DHAP) sur l’agrément du Foyer du Centre d’Accueil et de Réadaptation de Limagne

2013 : Restructuration des ITEP et des SESSAD.

Les établissements et services de l’ADSEA sont implantés sur l’ensemble du département. Des annexes complètent notre dispositif pour répondre aux besoins des usagers sur ce territoire rural. Cette organisation apparaît comme un maillage de réponse sociale cohérent.